wp1c5641b9.png
wp40efa76f.png
wp2eda48df.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp87c5783f.png
wp6320efad.png
wp87c5783f.png
wp7d060e8d.png
wpd452cb41.png
wp87c5783f.png
wpe9c3b576.png
wp44e6df10.png
DR GUY DUPIELLET
Le coude est constitué de 3 articulations: l’huméro-ulnaire et l’huméro-radiale qui sont impliquées dans les mouvemens de flexion extension de l’avant bras et la radio ulnaire supérieure qui permet avec la radio ulnaire inférieure les mouvements de prono supination.
Sur les bords latéral et médial existent 2 proéminences les épicondyles  huméraux  qui se trouvent sur une même horizontale
wp2b0f8f05.png
Le tendon du biceps se palpe très facilement, si l’on demande la contraction,  jusqu’à la tubérosité du radius alors que médialement il se termine par l’aponévrose bicipitale.
wpd24d7039.png
Entre les 2 insertions du biceps et plus profondément, on peut palper la tubérosité ulnaire sur laquelle s’insère le tendon du muscle brachial.
Parmi ceux-ci, il est facile de sentir le rond pronateur en demandant une pronation contre résistance.
Coude à 90° de flexion, il est très facile de repérer la saillie de l’épicondyle latéral
wp2b0f8f05.png
Immédiatement en dessous, en direction distale, le doigt plonge dans une petite dépression qui correspond à l’interligne articulaire huméro-radial..
Cet interligne est douloureux en cas d’arthropathie huméro-radiale qu’il ne faut donc pas confondre avec une épicondylite.
De l’interligne, le doigt retrouve une proéminence, celle de la tête radiale.
Il est très facile de la sentir se mobiliser en demandant des mouvements de prono supination
wpe751f9ce.png
wp71d738f3.png
Avant de continuer, ce schéma, tiré du magnifique «  ATLAS D’ANATOMIE  PROMÉTHÉE: ANATOMIE GÉNÉRALE ET SYSTÈME LOCOMOTEUR », nous rappelle  les insertions musculaires au bord latéral du coude:
- le brachio-radial qui s’insère sur la crête supra condylienne latérale et se termine sur la face latérale de la styloïde radial (c’est ce tendon que l’on percute pour rechercher le réflexe stylo-radial). Ce muscle est fléchisseur de l’avant bras et supinateur si le poignet est en pronation.
- le long extenseur radial du carpe en dessous de lui, toujours sur la crête supra condylienne latérale qui se termine à la base du 2ème métacarpien, Ce n’est donc pas un muscle épicondylien. Il est extenseur du poignet et abducteur de la main
- le seul épicondylien des 3, le court extenseur radial qui se termine à la base du 3ème métacarpien et est également extenseur du poignet
Cette photo montre bien le relief du muscle brachio-radial que l’on peut suivre jusqu’à son insertion sur la crête supra condylienne  latérale.
On peut circonscrire l’épaisseur du chef musculaire du brachio-radial avec 2 doigts.
Immédiatement en dessous du précédent, toujours sur la crête supracondylienne latérale,  on peut palper le long extenseur radial que l’on reconnaît sur la photo entre le relief du brachio radial en dedans et des épicondyliens en dehors
wp2b0f8f05.png
Puis on palpe le relief des muscles épicondyliens latéraux dont fait partie le court extenseur radial
Médialement,  on palpe très facilement l’épicondyle médial et le relief des muscles épicondyliens médiaux (ex épitrochléens)
wp2d361607.png
wp896aa604_1b.jpg
wp0550138a_1b.jpg
wp1919db1f.jpg
wpc8d0d7d5_1b.jpg
wp348a2bcd_1b.jpg
wpa565e3f8_1b.jpg
wp3aeff221_1b.jpg
wp5ba75495_1b.jpg
wp7bc153f4.jpg
wp4257d1fd_1b.jpg
wp2c486048_1b.jpg
wpc9677a52_1b.jpg
wp47c409be.png
wp0b0d8143_1b.jpg
wpe751f9ce.png
wp3c210042_1b.jpg
Immédiatement au dessus de l’olécrane, le doigt s’enfonce dans la fosse olécranienne. Sans bouger le doigt, il suffit de demander  une extension contre résistance pour sentir la saillie du tendon du triceps.dont il est facile de palper les bords latéral et médial.
wpa7d0d6b6_1b.jpg
Entre épicondyle médial et olécrane, les doigts plongent dans une profonde dépression que l’on peut palper sur une hauteur de 4 à 5 centimétres: la gouttière du nerf ulnaire. Le nerf est perçu comme une corde qui roule sous le doigt déclenchant d’éventuelles paresthésies .
C’est à ce niveau qu’il peut être comprimé par une arcade fibreuse lors de son passage sous le fléchisseur ulnaire du carpe.  A cet endroit, l’on perçoit très bien la contraction de ce muscle si l’on demande une inclinaison ulnaire du carpe.
wpe032bc65_1b.jpg
wpe01e9196_1b.jpg
wp71d738f3.png
wp2b0f8f05.png
Enfin, entre épicondyle latéal et olécrane, si l’on demande une extension contrariée, on sent parfaitement la contraction du muscle anconé
wp7372f5ea_1b.jpg
wpdce427a5_1b.jpg
wp2573287c.jpg